Categories
Daily notes

L'ananas, c'est un super fruit non ?

L’ananas, c’est un super fruit non ?

L’ananas c’est clairement un de mes fruits préférés, sinon LE préféré, et maintenant je comprends pourquoi. C’est un super fruit en fait.

L'ananas, c'est un super fruit non
Ananas sur une surface blanche

Je crois que j’en mange au quotidien, l’ananas. Il regroupe en un seul tout ce qu’on pourrait espérer d’un fruit. Couleur, texture, goût, bonheur éprouvé en le mangeant.

De l’ananas, de l’ananas partout

Et puis, les jus d’ananas naturels, ça peut être une telle merveille. Une aventure hautement intéressante pour les palais. Ah, je ne trouve pas les mots à mettre sur ces sensations.

Elles sont….. uniques.


Photos par Julien Pianetti et Pineapple Supply Co. sur Unsplash.

Categories
Daily notes

Où est passée l’igname pilée ?

Petite déception aujourd’hui. Hier, je faisais une “Ode à l’igname pilée“. J’avais été si heureux de mon passage au festival de l’igname pilée que j’ai voulu réitérer la chose.

Quelques amis, rameutés par tout le tapage que j’ai fait autour étaient également là. Comprenez donc notre surprise quand une fois sur place, on nous annonce qu’il n’y en a plus.

Où est passée l’igname pilée ?

On a du se contenter de plats de wassa wassa. C’était plutôt cool, mais ce n’était pas de l’igname pilée. La généreuse femme qui le faisait nous a indiqué son emplacement dans la ville. Ce sera donc une semaine intéressante finalement.

On a tous boudés le MC du festival qui ne faisait que répéter : Venez manger de l’igname pilée tout chaud”. Mais il n’y a plus d’igname pilée gars. Alors arrête de jacasser, que je me disais intérieurement.

Categories
Daily notes

Ode à l’igname pilée

Si vous avez vécu une fois au Nord du Bénin, vous sauriez que l’igname pilée, C’EST LA BASE. Un an après mon arrivée à Cotonou, je n’ai mangé de l’igname qu’à deux reprises (jusqu’à ce soir). Et encore…. J’ai connu beaucoup mieux.

Aujourd’hui j’ai fait deux tournées de Agoun, au Festival du Tchokourou, au stade de l’amitié. J’en suis encore tout ému.

Dans un peu plus d’une semaine, je vais en congés à Parakou. Je me suis promis d’en manger le plus régulièrement possible. Et je compte bien la respecter cette promesse.

Bénie soit l’igname pilée, et les vaillantes personnes qui le font.