Histoire fantastique sur le changement d’heure

Jour 29 du #defi30joursecriture: √Čcrire une histoire fantastique sur le changement d’heure.


Quand le passage √† l’heure d’hiver co√Įncidait avec une nuit de pleine lune, tous les anciens de la famille Madiou se r√©unissaient pour c√©l√©brer Damballah Wedo, leur dieu tut√©laire.

Mais la c√©l√©bration de ce 31 d√©cembre rev√™tait une connotation particuli√®re. En effet, ce jour l√†, Kamila faisait son entr√©e dans le cercle tr√®s ferm√© des anciens de la communaut√©. L’√©v√©nement en lui m√™me √©tait d√©j√† assez extraordinaire. En r√®gle g√©n√©rale, seule les personnes les plus √Ęg√©es de la famille avaient voix au chapitre dans ce cercle.

Kamila, elle, n’avait que 24 ans. Elle avait √©t√© choisie. Elle allait d√©sormais devoir porter la lourde responsabilit√© de guider la famille vers des jours meilleurs.

Pourquoi est ce que j’√©cris ?

Jour 28 du #defi30joursecriture: Expliquer pourquoi est ce qu’on √©crit.


√Čcrire pour moi, c’est une mani√®re d’ext√©rioriser toutes les choses que je ne dis pas.

C’est aussi une mani√®re pour moi de documenter ma vie, mes peines, mes joies, mes succ√®s, mes erreurs.

Fin alternative à 5 to 7

Jour 27 du #defi30joursecriture: √Čcrire une fin alternative d’un film connu.


Arielle retira avec √©l√©gance son gant pour laisser appara√ģtre cette bague, t√©moignage de son amour √† Brian.

Surpris, celui-ci s’√©cria :

  • Tu l’as gard√© ? Tu as toujours notre bague ?
  • Oui, r√©pondit-elle. Je n’ai pas pu me d√©cider √† l’enlever. Elle repr√©sente tant pour moi.
  • Est ce que‚Ķ est ce que cela veut dire que tu ne regrettes pas notre histoire ?
  • Pas le moins du monde Brian, r√©pondit Arielle. Te conna√ģtre a √©t√© l’une des plus belles choses qui me soit arriv√©e.
  • Alors, √† demain 17 heures ?
  • √Ä demain 17 heures.

La suite de la 26ŠĶČ page

Jour 26 du #defi30joursecriture: Prendre la vingt-sixi√®me page d’un livre, lire la premi√®re phrase et √©crire la suite.


¬ę¬†Ah ! bien se dit-il, elle est forte, celle-l√† ! Pour une gaffe, c’en est vraiment une¬†¬Ľ, s’√©cria Leith quand il se rendit compte de la bourde monumentale de Chancelle. Sur le coup, il ne savait quoi faire.

Devrait-il renvoyer imm√©diatement dans sa r√©gion l’impertinente qui avait os√© d√©visager la duchesse ? Ou juste la sermonner durement et la rel√©guer aux cuisines du palais ?

En tant qu’intendant du grand palais du duch√© de Varsovie, c’est √† Leith qu’imcombait la lourde responsabilit√© de s’assurer que toutes les √©tiquettes de la haute soci√©t√© polonaise √©taient respect√©es dans l’enceinte du palais.

En d√©pit de toute l’affection qu’il nourrissait √† l’√©gard de la jeune Chancelle, il allait devoir s√©vir, sans aucune piti√©.

O√Ļ est pass√© ¬ę¬†Les doigts de l’ange¬†¬Ľ ?

Jour 25 du #defi30joursecriture: Inventer une intrigue autour d’une Ňďuvre d’art.


Les gardes du palais couraient dans tous les sens ce matin. Quelque de grave avait d√Ľ se passer.

¬ę¬†Les doigts de l’ange¬†¬Ľ, le c√©l√®bre tableau de la collection priv√©e de Khayr ad-Din Barberousse – le cadet des c√©l√®bres fr√®res Barberousse – venait de dispara√ģtre. Ce tableau faisait la fiert√© de Khayr, et il n’h√©sitait pas √† l’exhiber √† chaque personnalit√© qu’il recevait dans son palais.

C’est donc la rage au ventre qu’il allait et venait dans tout le palais depuis la disparition de son Ňďuvre favorite.

Les courtisans, employ√©s et esclaves du palais tremblaient d√©j√† de peur √† l’id√©e de ne pas retrouver le tableau. Khayr ad-Din Barberousse avait la triste r√©putation d’√™tre impitoyable envers ses sujets quand il √©tait contrari√©.

Il fallait donc retrouver le tableau. Co√Ľte que co√Ľte.

Le dernier cadeau

Jour 24 du #defi30joursecriture: √Čcrire un texte o√Ļ appara√ģt le dernier cadeau qu’on vous a offert.


Les meilleurs présents ne sont pas (forcément) les plus luxueux, mais (probablement) les plus pratiques.

√áa doit faire un mois que je me plaignais √† chaque fois qu’on sortait de devoir trimballer portefeuille, passeport, cl√©s, masques dans mes poches. Et je suis suffisamment flemmard pour aller investiguer par moi m√™me et trouver la pochette qu’il me fallait.

Aujourd’hui, elle a demand√© √† prendre mon t√©l√©phone, mon passeport et mon portefeuille (√©trange) est rentr√©e dans la chambre, puis est ressorti avec une pochette qui contenait le tout. La taille parfaite, la couleur discr√®te id√©ale, tout y √©tait.

Merci :).

Je devais fuir

Jour 22 du #defi30joursecriture: √Čcrire une micronouvelle de maximum 400 mots.


Ce n’√©tait pas la premi√®re fois que je la voyais. Nous nous √©tions d√©j√† aper√ßus bri√®vement √† la f√™te d’anniversaire d’une connaissance commune. Et depuis ce jour magique, elle occupait toutes mes pens√©es.

Alors quand j’ai appris qu’elle serait √† la surprise party de ma meilleure amie ce soir, je n’ai plus h√©sit√© une seule seconde : il fallait que je lui dise. Que je lui dise comment son souvenir hantait mes nuits. Que je lui dise comment je n’arr√™tais plus de penser √† son sourire discret et si charmant.

Alors c’est tout f√©brile que je m’approchai d’elle ce soir, un verre √† la main. J’√©tais pr√™t √† d√©biter d’une traite tout le beau discours que je peaufinais depuis plusieurs semaines ; pour ensuite me sauver aussi rapidement que j’√©tais venu.

C’est √† ce moment que l’√©vidence me frappa, comme un coup de fouet en plein visage. C’√©tait elle, c’√©tait elle. C’√©tait Leslie. Mon sang ne fit qu’un tour, et avant m√™me de placer un mot, ma r√©solution √©tait prise : je devais m’enfuir.

Oui, je devais m’enfuir loin d’ici, loin de cette soir√©e, loin de cette maison, loin de cette femme, loin‚Ķ

It’s a skill boy

Jour 21 du #defi30joursecriture: √Čcrire une punchline.


It’s a skill boy. You can make the game, make the rules, and I still beat you.

I told you baby. You ain’t doing that on me!

Who was the last sucka?

I’m Jo, I’m 59 years old, look at me. Dunk on me at 59 ūüėÖ.

Bye Felicia. I’m old school. You saw that.