Il faut bien que la passion aille quelque part

Il faut bien que la passion aille quelque part, et elle ne peut plus aller que là. Votre souffrance doit servir à quelque chose.

Auteur: Je sais pas. ????

Alors, j’ai retrouvé la suite des notes que j’avais commencé ici. Je vais donc les poster en entier. Pour rappel, j’ai retrouvé ce texte dans mes notes qui datent d’il y a un peu plus de trois ans.

J’ai maintenant totalement le contexte dans lequel j’ai écrit ces notes: je venais de subir ma première déception amoureuse ????.


Le peu de lignes qu’on a envie d’écrire quand on est heureux devient un roman fleuve dès que le malheur vous frappe.

Il faut bien que la passion aille quelque part, et elle ne peut plus aller que là. Votre souffrance doit servir à quelque chose.

Il y a mille ans , quelqu’un a inventé le concept de l’impermanence de la beauté et et l’inévitabilité du changement. Je parie qu’il venait juste de se faire plaquer.

J’ai mis du temps à analyser la valeur de la mémoire; et le fait qu’une chose ne dure pas toujours, ne signifie pas que sa valeur en soi diminue. Ce n’était peut-être qu’une rationalisation, plus douce à l’âme que ne l’aurait été le deuil, le non vécu de la vie. Sincèrement, je n’en sais rien.

Mais j’ai choisi de croire en la mémoire. J’ai choisi de croire en elle. J’ai choisi de croire que le lien n’avait jamais été rompu, et que nous existions chacun dans le cœur de l’autre, comme une singularité secrète.

Elle avait fait de moi un rêveur. Elle avait fait fondre mes craintes. Il y aurait d’autres amours, même, de grands amours. Mais elle avait raison: seul l’un d’entre eux, était parfait.

I remember you everyday.

Justin Ahinon

Publié par segbedji

Hi 👋🏻. Je suis Justin. Je suis un développeur et contributeur actif au cœur de WordPress basé à Cotonou au Bénin. Depuis 2019, je participe activement au développement du CMS.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *