Moi, Sègbédji

This page is also available in English.


Avant, je détestais qu’on m’appelle Sègbédji. En fait, je crois que je détestais Sègbédji, ce surnom bizarre, aux résonances Fon, qu’on m’avait donné de force. Je trouvais que Sègbédji, ça sonnait faux à côté de Justin, mon deuxième prénom. Justin, je l’aimais mieux celui-là. Justin, comme juste. Je voulais être un homme juste ?‍⚖️.

En début d’années 2017, j’ai commencé à réellement me questionner sur la signification de ce nom qui m’a été donné. Cette recherche m’a fait réaliser que j’ai pendant longtemps (inconsciemment ?) évité de parler ma langue maternelle, le Fon-gbé, et même de m’identifier à elle.

J’ai aussi appris dans cette période que de nombreuses langues disparaissent dans le monde parce que pas assez parlées, ou pas assez valorisées.

J’ai donc décidé de commencer par utiliser ce nom, Sègbédji comme nom de mes comptes sur les réseaux sociaux. J’ai aussi décidé de le donner aux personnes qui demandaient mon nom, ce que j’avais toujours réticent à faire.

Alors voilà, moi, Sègbédji ?.


Image mise en avant par Irawo.